Résultats du concours 2015

La bourse de recherche sur la fibrillation auriculaire de 2015 de la SCC

La Société canadienne de cardiologie (SCC) est fière d’annoncer les résultats du concours pour sa bourse de recherche sur la fibrillation auriculaire (FA) de 2015. Ce programme, qui est ouvert à tous les chercheurs canadiens, a été créé pour encourager la recherche clinique et la recherche sur les systèmes de santé et sur la santé des populations dans le domaine de la FA. La liste des nouvelles bourses de recherche sur la FA remises par la SCC est présentée ci-dessous.

Trois bourses ont été octroyées, ce qui représente 11 % de toutes les propositions soumises. Le montant des bourses est de 100 000 $ pour chaque projet d’une durée allant jusqu’à 3 ans.
Les trois nouvelles bourses totalisent donc un investissement de 300 000 $.

Nous sommes ravis que tous les projets soient financés à la hauteur totale des montants recommandés. À noter que les bourses incluent le financement des salaires, des fournitures et de l’équipement, et qu’elles entreront en vigueur le 1er juillet 2015. Dans la liste ci-dessous, seul le nom du chercheur principal est fourni. Des chercheurs principaux associés, des candidats associés et d’autres auteurs peuvent aussi être associés à ces bourses.

Gagnants du concours:

Chercheur principal : Dr Marc Deyell

Université de Colombie-Britannique
Titre proposé : Efficacy, health care utilization rates and safety of a same-day discharge protocol for AF ablations (Efficacité, taux d’utilisation des soins de santé et innocuité d’un protocole de chirurgie ambulatoire pour le traitement de la FA par ablation)
Montant de la bourse : 100 000 $
Période : de juillet 2015 à juillet 2017

Résumés des projets subventionnés

Résumés des projets subventionnés

L’ablation par cathéter est le plus complexe des traitements de la fibrillation auriculaire (FA) par ablation. C’est un traitement très efficace, mais exigeant sur le plan des ressources, dans les cas de FA accompagnée de symptômes marqués. Compte tenu de la prévalence croissante du traitement de la FA par ablation et de son incidence ajustée en fonction de l’âge, le volume de ces interventions continuera d’augmenter au Canada, ce qui accentuera la pression sur notre système de soins de santé.

Cette étude de cohorte rétrospective portera sur tous les patients ayant subi un traitement de la fibrillation auriculaire par ablation entre 2010 et 2014 dans deux grands établissements de la Colombie-Britannique. Les objectifs de l’étude sont les suivants : établir la faisabilité d’un protocole de chirurgie ambulatoire pour cette intervention ainsi que les facteurs prédictifs propres aux patients quant à l’échec de la chirurgie ambulatoire; comparer l’utilisation des soins de santé, jusqu’à 30 jours après l’intervention, entre la chirurgie ambulatoire et l’hospitalisation systématique suivant le traitement de la fibrillation auriculaire par ablation; et comparer les paramètres de l’innocuité, jusqu’à 30 jours après l’intervention, entre la chirurgie ambulatoire et l’hospitalisation systématique suivant le traitement de la fibrillation auriculaire par ablation.

Chercheur principal : Dr Duncan Stewart

Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Titre proposé : Circulating microRNAs as non-invasive biomarkers to improve the diagnosis of paroxysmal atrial fibrillation (Utilisation des micro-ARN circulants comme biomarqueurs non effractifs pour améliorer le diagnostic de la fibrillation auriculaire paroxystique)
Montant de la bourse : 100 000 $
Période : de juillet 2015 à juillet 2016

Résumés des projets subventionnés

La fibrillation auriculaire (FA) est l’une des causes les plus fréquentes, et pourtant évitable, de l’accident vasculaire cérébral ischémique. Un dépistage précoce peut améliorer la prise en charge et réduire le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC); le diagnostic rapide de la FA paroxystique constitue cependant un défi de taille. La FA paroxystique peut survenir de façon passagère et asymptomatique et il n’existe actuellement aucun biomarqueur cliniquement établi qui pourrait en faciliter le diagnostic. Les micro-ARN sont une classe de petites molécules d’ARN non codant dont la présence dans la circulation sanguine a récemment été établie, et des variations de leur concentration dans la circulation extracellulaire, propres à certaines maladies, ont été observées dans différents contextes pathologiques. Cette étude identifiera les micro-ARN circulants qui pourraient servir d’outils diagnostiques non effractifs et permettre ainsi un dépistage précoce et une prise en charge efficace de la FA paroxystique, ce qui conséquemment pourra contribuer à la prévention des accidents cardio-emboliques. L’étude fournira également un cadre de travail nécessaire pour apporter des réponses aux questionnements de certains laboratoires de recherche, dont le nôtre, concernant l’utilisation des micro-ARN comme biomarqueurs dans les futures cohortes de patients.

Chercheur principal : Dr Duncan Loewen

Université de Colombie-Britannique
Titre proposé : Long-term persistence and adherence with new oral anticoagulants vs. warfarin in newly-anticoagulated atrial fibrillation patients (Persévérance et observance à long terme avec les nouveaux anticoagulants oraux comparativement à la warfarine chez les patients atteints de fibrillation auriculaire ayant récemment entrepris une anticoagulothérapie)
Montant de la bourse : 100 000 $
Période : de juillet 2015 à juillet 2017

Résumés des projets subventionnés

Résumés des projets subventionnés

La persévérance et l’observance des patients dans les traitements par la warfarine sont associées à l’efficacité de la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les patients atteints de fibrillation auriculaire (FA). Bien que les nouveaux anticoagulants oraux (NAO) soient largement prescrits, des interrogations demeurent quant aux connaissances suivantes : persévérance et observance des patients à l’égard de ce traitement dans la pratique courante, facteurs propres aux patients qui sont associés à la persévérance et à l’observance, et différences entre les NAO et la warfarine d’une part, et entre les divers NAO d’autres parts. Cette étude d’observation de cohortes multicentrique et prospective répondra à ces questionnements. Ses résultats permettront aux cliniciens et aux patients de mieux choisir le traitement ayant la plus grande probabilité de succès; ils généreront aussi des connaissances cruciales pour les programmes à l’intention des patients en vue de maximiser la persévérance et l’observance et de favoriser une utilisation des médicaments et des politiques de remboursement qui optimiseront le potentiel de réduction des AVC de ces traitements.


Bristol Myers Squibb Pfizer Logo transparent background

  • Chercheur principal : Dr Duncan Stewart
  • Chercheur principal : Dr Marc Deyell
  • Chercheur principal : Dr Duncan Loewen

Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Titre proposé : Circulating microRNAs as non-invasive biomarkers to improve the diagnosis of paroxysmal atrial fibrillation (Utilisation des micro-ARN circulants comme biomarqueurs non effractifs pour améliorer le diagnostic de la fibrillation auriculaire paroxystique)
Montant de la bourse : 100 000 $
Période : de juillet 2015 à juillet 2016

Résumés des projets subventionnés

La fibrillation auriculaire (FA) est l’une des causes les plus fréquentes, et pourtant évitable, de l’accident vasculaire cérébral ischémique. Un dépistage précoce peut améliorer la prise en charge et réduire le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC); le diagnostic rapide de la FA paroxystique constitue cependant un défi de taille. La FA paroxystique peut survenir de façon passagère et asymptomatique et il n’existe actuellement aucun biomarqueur cliniquement établi qui pourrait en faciliter le diagnostic. Les micro-ARN sont une classe de petites molécules d’ARN non codant dont la présence dans la circulation sanguine a récemment été établie, et des variations de leur concentration dans la circulation extracellulaire, propres à certaines maladies, ont été observées dans différents contextes pathologiques. Cette étude identifiera les micro-ARN circulants qui pourraient servir d’outils diagnostiques non effractifs et permettre ainsi un dépistage précoce et une prise en charge efficace de la FA paroxystique, ce qui conséquemment pourra contribuer à la prévention des accidents cardio-emboliques. L’étude fournira également un cadre de travail nécessaire pour apporter des réponses aux questionnements de certains laboratoires de recherche, dont le nôtre, concernant l’utilisation des micro-ARN comme biomarqueurs dans les futures cohortes de patients.

Université de Colombie-Britannique
Titre proposé : Efficacy, health care utilization rates and safety of a same-day discharge protocol for AF ablations (Efficacité, taux d’utilisation des soins de santé et innocuité d’un protocole de chirurgie ambulatoire pour le traitement de la FA par ablation)
Montant de la bourse : 100 000 $
Période : de juillet 2015 à juillet 2017

Résumés des projets subventionnés

L’ablation par cathéter est le plus complexe des traitements de la fibrillation auriculaire (FA) par ablation. C’est un traitement très efficace, mais exigeant sur le plan des ressources, dans les cas de FA accompagnée de symptômes marqués. Compte tenu de la prévalence croissante du traitement de la FA par ablation et de son incidence ajustée en fonction de l’âge, le volume de ces interventions continuera d’augmenter au Canada, ce qui accentuera la pression sur notre système de soins de santé.

Cette étude de cohorte rétrospective portera sur tous les patients ayant subi un traitement de la fibrillation auriculaire par ablation entre 2010 et 2014 dans deux grands établissements de la Colombie-Britannique. Les objectifs de l’étude sont les suivants : établir la faisabilité d’un protocole de chirurgie ambulatoire pour cette intervention ainsi que les facteurs prédictifs propres aux patients quant à l’échec de la chirurgie ambulatoire; comparer l’utilisation des soins de santé, jusqu’à 30 jours après l’intervention, entre la chirurgie ambulatoire et l’hospitalisation systématique suivant le traitement de la fibrillation auriculaire par ablation; et comparer les paramètres de l’innocuité, jusqu’à 30 jours après l’intervention, entre la chirurgie ambulatoire et l’hospitalisation systématique suivant le traitement de la fibrillation auriculaire par ablation.

Université de Colombie-Britannique
Titre proposé : Long-term persistence and adherence with new oral anticoagulants vs. warfarin in newly-anticoagulated atrial fibrillation patients (Persévérance et observance à long terme avec les nouveaux anticoagulants oraux comparativement à la warfarine chez les patients atteints de fibrillation auriculaire ayant récemment entrepris une anticoagulothérapie)
Montant de la bourse : 100 000 $
Période : de juillet 2015 à juillet 2017

Résumés des projets subventionnés

La persévérance et l’observance des patients dans les traitements par la warfarine sont associées à l’efficacité de la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les patients atteints de fibrillation auriculaire (FA). Bien que les nouveaux anticoagulants oraux (NAO) soient largement prescrits, des interrogations demeurent quant aux connaissances suivantes : persévérance et observance des patients à l’égard de ce traitement dans la pratique courante, facteurs propres aux patients qui sont associés à la persévérance et à l’observance, et différences entre les NAO et la warfarine d’une part, et entre les divers NAO d’autres parts. Cette étude d’observation de cohortes multicentrique et prospective répondra à ces questionnements. Ses résultats permettront aux cliniciens et aux patients de mieux choisir le traitement ayant la plus grande probabilité de succès; ils généreront aussi des connaissances cruciales pour les programmes à l’intention des patients en vue de maximiser la persévérance et l’observance et de favoriser une utilisation des médicaments et des politiques de remboursement qui optimiseront le potentiel de réduction des AVC de ces traitements.